Forum inspiré de Noragami.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Mariko || La mer de mensonges. La mère de mensonges.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Mariko || La mer de mensonges. La mère de mensonges. Dim 22 Juin - 22:48


 

 
Mariko

 
 

 
Informations

Nom & Prénom :: Mariko.
Surnom :: Mary. Riko. Blue.
Age ::  Une question à laquelle elle-même ne saurait sans doute répondre.
Nationalité ::  Japonaise.
Lieu de résidence :: Dans la province de Kanto, dans un temple près du bord de mer.
Orientation sexuelle :: Sans doute bisexuelle.
Groupe :: Connue comme la déesse du mensonge, et accessoirement de la vérité, fait totalement oublié.
Pouvoir spécial :: Perception du coeur des gens : Elle reconnait mensonge et réalité dans les paroles de quiconque, il est impossible de la tromper.
Mensonge réussi : C'est grâce à elle qu'un mensonge fonctionne ou non, elle influence la perception des autres sur celui-ci.
Signe particulier ::  Malgré qu'elle soit débraillée physiquement, elle est une déesse plutôt reconnue. Le fait qu'elle soit aussi la déesse de la vérité passe à la trappe, c'est un fait même oublié chez les autres dieux. Ou plutôt un fait qu'on laisse de côté, puisqu'on considère qu'on ne peut réellement s'y fier. Ses cheveux, ses yeux et son odeur laissent souvent présager qu'elle est la déesse de la mer, aux yeux des autres êtres que les dieux.

 
Derrière l'écran

Prénom : BOUYAH.
Age : 19 ans.
PUF : Fabuleux Opocorne.
Que penses-tu du forum ? :  Chuis dessus avant même l'ouverture officielle, si ce n'est pas que je l'aime. ♥
Comment l'as tu découvert ? : Une alicorne me l'a envoyé.
Codes du règlement : Mangé par Yumi.
Autre :  Peace&lovulovu
 
 
 
Physique


Bleue débraillée brillante salée mignonne.

Mariko est une sirène, la déesse des mers. On en est sûr, la première fois qu'on pose notre regard sur elle.

Cette odeur salée, fraiche de mer qui émane de ses vêtements, de ses cheveux, de sa peau. C'est un parfum agréable, particulier. Doux, mystique. C'est une odeur qui l'entoure, qui ne la quitte jamais.

On le sent bien, qu'elle ne quitte jamais sa plage, Mariko. Au point de se brûler la peau, de finir régulièrement rouge comme une écrevisse.

Ses cheveux sont presque toujours trempés, humides, salés. Ses longs cheveux bleus, ses trop longs cheveux bleus coulent dans son d'eau, comme une rivière. Des cheveux qui brillent, beaucoup. A l'image du soleil se reflétant sur de l'eau. Jamais coiffés.

Et ses yeux, tout aussi bleus. Ils brillent tout autant, si ce n'est plus. Ce sont de beaux yeux, des yeux parfois moqueurs, parfois amusés. Ils semblent toujours avoir une longueur d'avance. Oui, ce sont de beaux yeux. De beaux yeux frustrants.

Mais si Mariko est une beauté de la mer, Mariko est affreusement débraillée.

Ses vêtements sont peu souvent correctement attachés, lorsqu'elle en porte. Il lui arrive de se promener nue, simplement emmitouflée d'un futon. Ou alors de n'être habillée qu'à moitié. Ca arrive surtout lorsque ses shinkis ne l'habillent pas, lorsqu'elle pique un caprice pour se débrouiller seule. Et même lorsqu'elle est entièrement habillée, elle se retrouve rapidement avec la moitié de ses vêtements enlevés.

Elle n'a pas la tenue d'une déesse, Mariko. Encore moins d'une sirène.
 
Caractère
« Premièrement, je ne mens pas. J'arrange la réalité.

Deuxièmement. A ton avis, pour pouvoir mentir, que faut-il établir, connaitre ? Oui. La vérité. On semble bien souvent l'oublier, mais plus que le dieu du mensonge, je suis celui de la vérité. Sans vérité, pas de mensonge. Tu comprends le principe ? Bien. Mais qui pourrait t'affirmer sans douter, que je ne suis pas en train de te mentir en ce moment même ? »


Mariko, c'est compliqué. On est toujours mitigé, face à cette petite demoiselle toute bleue.


Elle est calme, toujours. Douce, serviable et polie. Elle semble ne jamais perdre son calme olympien, qu'on l'insulte ou l'admire. Elle reste calme, toujours. Elle n'en est pas moins souriante pour autant, et ses yeux brillent d'une lueur agréable régulièrement.

Elle est un peu maladroite, ne fait pas souvent attention où elle marche et se perd un nombre incalculable de fois. Son sens de l'orientation qui laisse à désirer accouplé au fait qu'elle n'ait aucune notion du temps, pose de nombreuses fois soucis.

Avec ses habits débraillés, elle ne semble pas savoir s'occuper d'elle-même correctement. Rendez-lui visite, ce seront toujours ses Shinkis qui s'occuperont du ménage, de la nourriture, de la laver et l'habiller.

Elle aime la mer, beaucoup. Elle possède une fascination mortelle pour l'eau, passant son temps sur une plage, non loin de l'eau. On raconte qu'elle ne saurait pas nager, mais après tout, comment discerner le vrai du faux. Encore plus si ça la concerne.

Elle a ses côtés mignons, Mariko. Et pourtant, malgré ceux-ci, une fois qu'on sait qu'elle genre de Dieu elle est, on se crispe un peu, on hésite. On ne sait jamais si ce qu'on voit d'elle est réel, faussé, modifié, faux. Par réflexe. Parce qu'elle est hors du temps, Mariko, qu'elle parle étrangement, qu'elle adopte des attitudes étranges, qu'elle est la déesse du mensonge, parce qu'elle sait tout, qu'elle ne sait rien et qu'elle n'en dit rien, qu'un jour elle est noire et le lendemain blanche.

Et si elle mentait ?

Parce qu'on le voit bien, qu'elle est intelligente Mariko. Il faut l'être, pour pouvoir endurer les mensonges, sans se perdre dedans. Il faut l'être, pour dissocier la vérité du mensonge, pour les associer. Pour les comprendre et les voir. On sait bien qu'il faut être suffisamment manipulateur pour réussir à tenir ce rôle.

Les dieux qui ont pu la côtoyer savent bien qu'elle est une excellente combattante sous sa flemmardise immense, grâce à son esprit stratégique hors pair. Que dans des temps de crise, elle sait faire les bons choix grâce à ce qu'elle est.

Alors on se demande, si elle ne joue pas un rôle en étant aussi calme, si elle ne prépare pas quelque chose, si elle ne nous ment pas en permanence, si elle ne ment pas avec ce sourire adorable et ses yeux pétillants. Parce que c'est difficile à concevoir, ces traits de caractères ensemble, parce qu'elle est la déesse du mensonge.

Et que ça la poursuivra toute sa vie.
 

 
Histoire
Elle avait toujours le pressentiment qu'elle allait en crever. Elle avait toujours ce sentiment obsédant, mortel que ce serait terrible, silencieux. Beau. Que d'une manière ou d'une autre, ce serait ici qu'elle allait mourir. Ou naître. Un jour, elle ne savait quand. Elle était persuadée que tout se terminerait ici. Que tout commencerait ici. Comme un murmure incessant glissé dans son oreille en permanence. Parfois, son coeur en manquait un battement.

Ca l'angoissait. Ca l'impatientait. L'eau l'attirait, l'eau lui faisait peur. Et elle restait sur cette plage, toujours.

Elle était née il y a longtemps, Mariko. Peut-être même ne s'appelait-elle pas ainsi. Peut-être que son nom a été perdu avec les siècles, peut-être qu'il est resté le même malgré tout, malgré la poussière dessus. Peut-être qu'il est le seul vestige de son passé.

Et aussi loin qu'elle se souvienne, elle a toujours menti. A tout le monde. Pour se protéger, pour protéger les autres. On avait essayé de lui inculquer que mentir était quelque chose de terrible, de mal, de mauvais, qu'on pouvait être puni pour un mensonge.

Et pourtant, Mariko mentait. Lorsqu'on lui demandait si elle était triste que son père ne soit plus présent, elle mentait. Pour ne pas qu'on s'inquiète pour elle, pour porter sur ses frêles épaules la tristesse de sa mère et de ses frères. Pour tromper son propre coeur, afin d'alléger ceux des personnes qu'elle aimait.

Elle mentait aussi, lorsque sa mère lui demandait d'où elle ramenait de l'argent. Elle travaillait dans un champ parfois, l'autre mensonge serait qu'elle aurait aidé une ménagère. Jamais elle n'irait annoncer qu'elle allait vendre autre chose que des haricots. Qu'elle était l'enfant la plus impure.

Elle se mentait, en se disant qu'elle s'en fichait de finir ainsi, de n'être qu'une vulgaire poupée de chiffon. Elle se mentait, leur mentait en disant que ça ne lui faisait pas mal.

Elle mentait lorsqu'elle disait qu'elle n'avait pas peur, elle mentait en disant qu'elle n'aimerait pas en finir. Elle mentait en disant qu'elle supporterait tout pour eux.

Tout n'était que mensonge, au final. Elle ne savait plus discerner le bien du mal, le vrai du faux. A force de jouer sur son âge, quel était réellement le sien ? Quel était son premier nom ? Son premier client ? Son premier amant ? Avait-elle déjà travaillé dans un champ ? Son père était-il réellement mort ? Combien de frères avait-elle ? En avait-elle seulement eu un jour ? Alors elle abandonnait. Tout. Elle n'était devenue rien de plus qu'un mensonge elle-même. Alors elle pleurait, durant des heures, des jours, sur la plage.

On raconte que la petite demoiselle a commencé à fondre, à devenir des petites gouttes, de larmes, à se mélanger à l'eau de mer pour s'élever parmi les dieux.

On raconte que cette petite fille, c'était en réalité des millions de personnes qui mentaient chaque jour. Pour de bonnes raisons, pour de mauvaises, par choix, par obligation. Que ce sont ces millions de mensonges qui ont crée Mariko. Petit à petit, jusqu'à en faire ce qu'elle est aujourd'hui.

Mais, eh. Après tout. Comment pourrait-on savoir si cette histoire, ce mythe est vrai ?
 

  © FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
 
Revenir en haut Aller en bas
Yumi
avatar

Fondatrice naine ♥
Shinki
Messages : 316
Yens : 526
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 19
Localisation : Au pays du chocolat *-*

Identity Card
Groupe: Shinki
Pouvoir :
Dieu / Shinki:
MessageSujet: Re: Mariko || La mer de mensonges. La mère de mensonges. Mar 24 Juin - 17:53

Encore une fois bienvenue ma petite Mari-Chan.

Tout est bon dans ta fiche, j'ai beaucoup aimé l'histoire... Ton style d'écriture est toujours aussi agréable à lire. ♥

Brefouille, tu est validée !

Tu peux maintenant aller kidnapper demander un ou plusieurs Shinki, des liens et tout le tralala.
Au plaisir de te lire ! :3

_________________




Les cadows ♥ :
 

Une rose par Tata ♥️
Merci à Saki pour le vava. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noragami.forumgratuit.org

Mariko || La mer de mensonges. La mère de mensonges.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noragami :: °~ Coin du Staff :: Archives 2014 :: Fiches-