Forum inspiré de Noragami.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Junko ● terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 2
Yens : 4
Date d'inscription : 11/03/2015

Identity Card
Groupe: Humains.
Pouvoir :
Dieu / Shinki:
MessageSujet: Junko ● terminé. Jeu 12 Mar - 0:21


 

 
Murasai Junko

 
 

 
Informations

Nom & Prénom :: Murasai Junko.
Surnom :: Jun', Koko'.
Age :: 18 ans.
Sexe :: Jeune fille, eh, eh.
Nationalité :: Mère japonaise, père de nationalité inconnue donc elle se pense 100% japonaise.
Lieu de résidence :: Dans une grande maison des quartiers de Tokyo.
Métier :: N'en a pas, elle ne suit pas ses études dans un établissement et elle a du mal à trouver un petit boulot à cause de son handicap.
Orientation sexuelle :: Elle n'en sait absolument rien, ça la dépasse pas mal.
Groupe :: Humain.
Pouvoir spécial :: Plus sensibles aux phénomènes surnaturels que la plupart des êtres humains.
Arme / Shinki :: /
Signe particulier :: Une fine cicatrice sur sa gorge toujours cachée par une écharpe.

 
Derrière l'écran

Prénom : Oh, oh \o/
Age : 15 yo.
PUF : Shuriko, Raven, Shivaro, au choix.
Que penses-tu du forum ? : Agréable au regard, les couleurs clairs c'est cool j'trouve pour mettre à l'aise ~ Clair et franchement intéressant :3
Comment l'as tu découvert ? : Heu, j'avais le lien depuis un moment il me semble, j'sais plus où je l'ai déniché ;w;
Codes du règlement : NYAN !
Autre : /
 
 
 
Physique

Junko n'a rien de bien spécial pour une japonaise, sa beauté se camoufle facilement parmi les autres et il faut dire qu'elle ne fait pas grand chose pour s'embellir. Oh, elle pourrait être magnifique, attirer les regards mais ça ne l'intéresse pas. Elle préfère être discrète et se fondre dans la masse afin qu'on la laisse tranquille. Junko mesure donc un mètre soixante quatre pour cinquante cinq kilos, elle est donc plutôt bien proportionnée de ce côté là. Elle ne se plaint absolument pas de sa taille et s'en contente bien qu'elle ai du mal à attraper les produits tout en haut des rayons de supermarché, eh, eh. Ensuite, elle arbore de longues jambes fortes agréables au regard, si elle les mettait un peu plus en valeur, elle déchirerait la petite Junko ! Mais bon, comme ce n'est pas son genre, elle évite les robes et les jupes, optant quand il fait trop chaud pour un short. Laissant donc une belle vue sur ses jolies jambes.

Son corps est bien formé, le sport qu'elle a pu faire quand elle était plus jeune a fortement aidé. Elle n'est donc pas rachitique ni mal faîte, au contraire. Bon, par contre, sa poitrine est plus gênante qu'autre chose à ses yeux. Si elle pouvait ne pas en avoir, ce serait parfait pour la demoiselle ! Disons que passer inaperçu avec "ça", c'est tout de même galère. M'enfin, passons. Son visage fin aux traits féminins et plutôt beaux est encadré par une chevelure brune et plutôt courte. Avant, elle les avaient très longs mais elle a coupé, trouvant les cheveux longs gênants. Ses yeux expressifs et plutôt grands pour une japonaise sont d'une couleur assez sombre eux aussi mais, à la lumière, ils deviennent un peu plus clair, passant sur un bleu marine très beau. Ses lèvres sont assez charnues et, en règle général, son visage n'est jamais maquillé. Si elle doit sortir avec d'horribles cernes, elle le fera.

Pour ce qui est des accessoires, Junko porte une écharpe rouge - ou d'une autre couleur - afin de dissimuler sa gorge. Elle la porte même quand il fait chaud, détestant absolument la marque ornant son cou immaculé. Parfois, un bracelet en argent et orné d'un petit pendentif représentant une pierre couleur émeraude se trouve sur son poignet gauche. Ses vêtements ? La demoiselle n'est pas bien compliquée, short, pantalons, débardeurs, t-shirt, sweat-shirt, bermuda. Elle met à peu près tout sauf des robes ou des jupes. Enfin, les robes, si mais que pour les grandes occasions (et quand sa mère l'oblige quoi).

Voilà donc Junko, simple et agréable.

 
Caractère

Autant vous prévenir dés le départ, Junko est sourde & muette. Et oui, c'est de naissance.

Junko est calme, très calme. Dans la rue, parmi les autres, difficile de la reconnaître, de la voir dans cette foule. Une ombre dans la nuit, une goutte d'eau dans l'océan, voilà ce qu'est Junko. D'ailleurs cette discrétion digne des plus grands ninjas lui plaît énormément, détestant être remarquée. Et quand elle fait une boulette à cause de sa maladresse maladive, voilà qu'elle devient toute rouge, complètement gênée. La gène chez Junko, elle arrive très vite ! Un rien la fait rougir comme une tomate et pourtant, elle n'est pas vraiment timide. Non, elle aime juste le calme, la paix et sa petite solitude.

Malgré cela, la jeune fille aime beaucoup s'amuser, aller dans des fêtes foraines afin de se divertir, se promener, faire du sport. Elle est calme mais la japonaise a conservé cette énergie qui l'animait quand elle était plus petite et quand elle se lâche, la demoiselle pourrait vous en faire baver ! Ne cessant de courir, de vous embarquer ci et là, voulant voir de nouvelles choses, goûter à tout. Il ne faut pas croire que Junko est dépressive et que sa joie de vivre s'est totalement envolée, c'est juste qu'elle est du genre mûre et réfléchie, évitant de trop se laisser aller à ses sentiments bien que ce soit compliqué pour une émotive comme elle. En tout cas, elle ne pleurera jamais devant ses amis, pas par fierté, juste parce qu'elle préfère sourire devant eux, montrer que tout vas bien puis pleurer une fois seule. En fait, c'est simple, Junko sait lire sur les lèvres mais encore faut-il que son interlocuteur ne parle pas à tout allure. Aussi, pour ce pseudo-mutisme, je dois avouer qu'elle n'est pas véritablement muette. Junko a juste la flemme de parler et préfère se faire passer pour muette plutôt que de gaspiller sa salive. Du coup, vous serez étonné de la voir dire quelque chose alors que vous la pensez muette, uhu.

Intelligente, agréable et chaleureuse, Junko c'est un visage aimant, une jeune adulte ayant le cœur sur la main. Qui ne l'a jamais vu offrir ses pièces restantes à un pauvre mendiant ? Aller acheter de la nourriture pour eux, aider les enfants, régler les divers problèmes, faire les courses pour les vieilles personnes. La brune est généreuse et toujours prête à aider son prochain, un petit ange de ce côté là. Cependant, cela nous ramène à son côté terriblement naïf puisqu'elle est persuadée que les êtres profondément méchants n'existent pas et que tous peuvent un jour trouver le chemin de la lumière. Amusant non ? Ainsi, elle n'est pas rancunière et pardonne facilement. Mais cela fait aussi qu'elle est facilement manipulable. Junko a beau avoir l'air d'un être angélique, elle a aussi ses défauts. Par exemple, en plus de sa naïveté et autre, de son côté moqueur. Déjà, elle aime berner les autres et s'amuse de les voir penser qu'elle est moins intelligente, muette, incapable de se débrouiller seule. Alors, elle a tendance à se foutre des autres, les faisant tourner en bourrique sans jamais être vraiment méchante. M'enfin, ne soyez pas étonné de la voir vous tirer la langue en se tirant la peau sous l’œil avant de détaler en ricanant. Ouais, ça lui arrive.

Niveau divinité, Junko y croit dur comme fer. Tout comme elle croit en l'existence d'êtres démoniaques. Alors Junko prie, Junko fait des offrandes et est persuadée que les démons ne sont pas si mauvais que ça.

des trucs sur Junko en vrac + traits principaux de son caractère;

n'aime pas l'alcool ♦ parfois enfantine ♦ voit le bon partout ♦ adore les chats & les chiens ♦ sourde et pseudo-muette ♦ naïve ♦ pense que chaque être peu être guidé vers la lumière, même le pire des êtres démoniaques ♦ amoureuse de la nature ♦ n'aime pas vraiment les richesses qu'elle possède ou du moins, que sa mère possède ♦ n'aime pas être traitée de fille de riche ♦ calme, patiente et douce ♦ émotive mais préfère encaisser que pleurer ou montrer sa colère devant les autres ♦ sait se battre pour avoir fait du karaté quelques années ♦ elle a dû arrêter car, selon son professeur, elle était trop fragile ♦ tombe assez vite malade ♦ plutôt fleur bleue dans son genre ♦ aime l'adrénaline, les sensations fortes ♦ raffole des choses sucrées ♦ rougit vite, elle est vite gênée ♦ plutôt solitaire et n'aime pas vraiment les relations avec les autres humains ♦ assez asociale ♦ déteste les gens qui veulent en finir avec la vie
 

 
Histoire


Junko est née à Tokyo, dans une famille renommée et fortunée. Sa mère, Hana Murasai vient d'une famille riche et noble depuis des générations. Ce fut dans une maison digne d'un manoir que la demoiselle débuta ses pas dans la vie. Son père, lui, avait faussé compagnie à sa femme enceinte et son fils de cinq ans pour on ne sait quelle raison, fuyant avec de l'argent appartenant à Hana qui s'en voulut grandement d'avoir aimé ce type. Elle était jeune quand ils s'étaient rencontrés, elle avait été follement amoureuse mais, visiblement, lui, c'était surtout pour l'argent qu'il avait eu une relation avec elle.

Malgré cela, avec l'aide de ses parents, Hana se débrouillait parfaitement, d'ailleurs soutenue par quelques serviteurs forts agréables. Junko naquit donc après son frère aîné, Kida. Ses débuts furent simples, mais ce fut quand Hana se rendit compte que sa fille semblait ne pas l'écouter quelle se posa des questions. Allant voir un spécialiste, la gamine fut déclarée atteinte de surdité totale. Le silence complet pour l'enfant. Hana fut désemparée mais, petit à petit, accepta cela. Ce n'est pas parce que sa fille était muette qu'elle allait la délaisser n'est-ce pas ? D'ailleurs, Junko fut également déclarée muette. Mais ce que personne ne savait, c'est qu'elle n'était absolument pas muette de naissance, c'était un choix. Le choix de ne pas vouloir bouger sa langue et gaspiller de la salive, le choix de la facilité. Prenant des cours chez elle, la gamine dû apprendre à se débrouiller et donc, à lire sur les lèvres, apprenant également le langage des signes afin de pouvoir communiquer avec sa mère qui faisait de même.

Avec son frère, tout était différent. Elle acceptait de délier un minimum sa langue parce qu'elle l'adorait, il était le grand frère idéal à ses yeux. Il lui apprenait des tas de choses, l'emmenait faire des promenades, au parc d'attraction et était l'un des rares à ne pas la traiter comme une attardée. Alors elle faisait des efforts pour parler, même si ce n'était qu'un "oui", c'était déjà énorme. Grâce à lui, elle se mettait en tête de devenir plus sociable, de faire plus d'efforts pour les autres, de s'ouvrir un peu plus et de profiter de la vie. Vers ses onze ans, alors que son frère en avait environ seize, Junko délia sa langue pour sa mère, toute souriante. Ce fut un choc immense pour la génitrice qui manqua d'en tomber de sa chaise devant cette découverte; sa fille parlait. Pas beaucoup mais, elle parlait.

Devant l'émotion que ces quelques bribes de mots offraient aux habitants de la maison, Junko s'enthousiasma davantage et parla un peu plus, heureuse. Elle était folle de joie. Mais un événement lui cousue la langue et les lèvres pour que plus jamais elle ne les rouvre.

Ce fut vers ses quatorze ans, lors d'une fête dans le lycée de son frère. Il y avait du monde, beaucoup de monde et Junko n'était pas très à l'aise, même aux côtés de son aîné qui semblait bien, souriant et bavard. La jeune fille qu'elle était parvint à s'éclipser, cherchant la sortie afin de se retrouver un peu seule, souffler. Au lieu de tomber sur la sortie, elle tomba sur un malade. Un type armé d'une lame qui terminait d'achever sa victime, une jeune lycéenne aux yeux ahuris, ensanglantée. Une envie de vomir prit la jeune fille qui tituba, s'appuyant contre un mur, l'esprit chamboulé. Le type la vit et, dans un sourire mauvais, s'approcha d'elle. Elle aurait voulu hurler mais aucun son ne s'échappait de sa gorge.

Tu. Ne. Diras. Rien. De. Ce. Que. Tu. As. Vu. Et. Tu. Ne. Parleras. Plus. Jamais.

Elle eut le temps de lire ça sur les lèvres du type avant qu'il ne lui saute dessus, la tirant par les cheveux et mettant sa tête en arrière afin de voir sa gorge blanche avec plus de précision. Déjà la lame se rapprochait. Et ce fut l'écran noir, plus rien.

***

Junko se réveilla dans une chambre d’hôpital, entourée de sa mère, son frère, un médecin et un infirmier. Les souvenirs affluèrent et elle paniqua, s'agitant dans son lit, sentant les larmes tremper ses joues légèrement rebondies. On la calma, la retenant, lui mettant des cachets dans la bouche afin qu'elle se calme, qu'elle se relaxe. Cela fonctionna et elle se rendormit. Son réveil se fit 24h plus tard, dans cette même chambre. Sur les lèvres du médecin, elle cru lire qu'elle avait reçu un choc émotionnel important, qu'elle avait bien faillit y passer et qu'elle s'était évanouie. Subitement, elle porta sa main à sa gorge, sentant comme une boursouflure, se remémorant les paroles de l'homme.

Et la petite enjouée qui avait décidé de parler de nouveau pour sa famille se tût.

En rentrant chez elle, elle fit la déception de tout le monde; le rayon de soleil de la maison s'était éteint. Junko était sans cesse animée par de mauvais rêves, se débattant dans son lit, paniquant, incapable d'hurler. Heureusement, Kida était là et venait s'occuper d'elle, restant auprès d'elle jusqu'à qu'elle se rendorme. Mais alors que s'est-il passé ? Personne ne le sait. Junko refuse catégoriquement de parler et donc, encore plus de parler de ce type qui la terrorisait. Et s'il revenait pour la tuer ? Elle n'en dormait plus, complètement traumatisée, gardant une fine marque sur la gorge. Quelqu'un avait dû intervenir pour qu'elle ne meurt pas la gorge tranchée mais, qui ? D'après ce qu'elle avait pu lire sur les lèvres des policiers, ils l'avaient trouvé là, étendue, un filet de sang tâchant le sol au niveau de son cou et la jeune fille était évanouie. En tout cas, le malade n'avait pas eu le temps de la tuer, juste de la blesser suffisamment pour qu'elle saigne.

Les deux années suivantes furent sombres pour la jeune fille qui s'était renfermé sur elle même, terrorisée à l'idée de sortir. Son frère semblait de plus en plus distant, comme si quelque chose le chagrinait. Puis, aux seize ans de sa sœur et donc, à ses vingt et un an, il quitta la maison, s'était déniché un appartement sympathique plus près de son université. Junko se retrouva encore plus seule puisque sa mère semblait avoir beaucoup plus à faire que de s'occuper de sa fille cadette. C'est alors que la sourde décida de sortir un peu, après tout, cela faisait deux ans que l'accident avait eu lieu. Deux longues années. Armée d'une écharpe faisant le tour de sa gorge, elle sortit pour la première fois depuis deux ans.

Et bon sang que ça faisait du bien ! Elle sourit de nouveau, se mettant à courir sur les trottoirs, filant droit vers un parc, recherchant de la verdure, le calme de la nature. Elle aurait tant voulu hurler, rire mais cela faisait si longtemps. Elle profita simplement de cette paix puis rentra.

L'année fut suivant fut plus belle malgré qu'elle ne voyait presque plus Kida qui devait être beaucoup occupé par le travail que lui demandait l'université. Après tout, il désirait ardemment devenir médecin, il devait s'en donner tout les moyens. Mais ce fut tout autre. Dans l'année de ses dix-sept ans, Junko apprit le décès de son cher frère. Ou plutôt, son suicide. Pourquoi ? Comment ? Difficile de savoir. Junko ne comprenait absolument pas pourquoi il avait fait une chose pareille. Sa mère s'en remit également difficilement, restant cloîtrée dans sa chambre quelques jours et ne se nourrissant presque plus.

Il fallut donc passer le cap et suite à ce suicide, Junko pria davantage pour les divinités, pour sa mère, pour les autres, pour le monde entier mais s'oubliant complètement. Enfin, ça ne change pas trop de d'habitude.

Voilà donc le passé de la demoiselle jusqu'à maintenant, des passages heureux, d'autres beaucoup moins. Elle n'est pas dépressive pour autant et continuera à tenter de profiter de la vie au maximum malgré tout, uh, uh.
 

  © FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi
avatar

Fondatrice naine ♥
Shinki
Messages : 316
Yens : 526
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 19
Localisation : Au pays du chocolat *-*

Identity Card
Groupe: Shinki
Pouvoir :
Dieu / Shinki:
MessageSujet: Re: Junko ● terminé. Jeu 12 Mar - 19:18

MIKASAAAAAAAAA *arrêt cardiaque*
Bienvenue :3

Chouette une humaine ! ♥
Toute ta fiche me parait bonne, ton personnage est très intéressant en tout cas o/

Je ne vois aucune raison de ne pas te valider, le code étant bon et tout les champs respectés.
*donne un coup de tampon*

Tu peux dès à présent commencer à jouer ! :3
Par contre, n'oublie pas d'aller recenser ton magnifique avatar ici avant : http://noragami.forumgratuit.org/t8-liste-des-avatars-pris

Merci bien et bon jeu par minou c:

_________________




Les cadows ♥ :
 

Une rose par Tata ♥️
Merci à Saki pour le vava. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noragami.forumgratuit.org
Messages : 2
Yens : 4
Date d'inscription : 11/03/2015

Identity Card
Groupe: Humains.
Pouvoir :
Dieu / Shinki:
MessageSujet: Re: Junko ● terminé. Jeu 12 Mar - 20:50

Merci beaucoup ♥ Héhé, j'ai vu qu'il manquait un peu d'humains ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ectral
avatar

Démon
Messages : 125
Yens : 147
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 21
Localisation : Là et nul part.

Identity Card
Groupe: Démon
Pouvoir :
Dieu / Shinki:
MessageSujet: Re: Junko ● terminé. Ven 13 Mar - 19:04

ENFIN UN HUMAIIIIN ! ♥
C'est super *^* Bienvenue en tout cas et félicitation pour ta validation ! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Junko ● terminé.

Revenir en haut Aller en bas

Junko ● terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noragami :: Il était une fois... :: Nouveaux venus :: Validé !-